Les anniversaires automobiles célébrés en 2022

Jaguar fête son premier centenaire en 2022. Ici une XJR12 classée deuxième aux 24 Heures du Mans 1990

La vie du petit monde de l’automobile ancienne est alimentée par des anniversaires, à l’origine d’événements, de rassemblements et d’expositions. Ils sont très nombreux en 2022 et quelques festivités sont déjà annoncées.

Bien sûr, la première édition des 24 Heures du Mans a eu lieu en 1923. Mais c’est bien en 1922 que l’idée est apparue au sein du tout jeune Automobile Club de l’Ouest. C’est pourquoi les célébrations du centenaire commencent dès 2022 avec notamment Le Mans Classic organisé du 30 juin au 3 juillet.

Certains concours d’élégance comme celui de Chantilly, prévu le 25 septembre, ont déjà établi des classes dédiées pour les automobiles ayant participé à la légende des 24 Heures. Ce qui a été décrit comme le plus grand événement sportif de la planète mérite bien cela ! 1922 a été également l’année de la création de l’une des plus célèbres marques automobiles britanniques : Jaguar, qui porta d’abord le nom S.S., avant d’acquérir le nom qu’on lui connaît après-guerre, pour d’évidentes raisons de similitude avec une mémoire sinistre. Ce riche millésime a vu la naissance du plus célèbre fabricant de jantes de la planète : Borrani, qui a équipé en roues à rayons de nombreuses Ferrari. La même année naissait la marque française de cyclecars créée par un anglais, Sandford. Le Vintage Revival de Montlhéry, qui se tient du 6 au 8 mai, sera l’occasion d’en admirer de nombreux exemplaires.

De nombreuses françaises célébrées

Un demi-siècle déjà pour « Supercar », la Renault 5, exposée ici à Rétromobile en 2012

 

Après le soixantenaire de la R4 en 2021, une citadine Renault sera à nouveau à l’honneur en 2022 : la Renault 5 présentée pour la première fois début 1972. Ancêtre de la plupart des citadines polyvalentes actuelles, elle a introduit pour la première fois dans la catégorie un style très léché, bien plus séduisant que celui des Renault 4 et 2CV. Une volonté délibérée de ses créateurs, qui voyaient dans la « Supercar » une « voiture efficace dans un style décontracté ». Fidèle à son habitude, Renault Classic va sans aucun doute profiter des Salons pour célébrer cet héritage, d’autant plus qu’il compte relancer une interprétation néo-rétro et électrique de ce modèle à l’horizon 2024.

 

L’Alpine A110 dans sa configuration de championne du monde des rallyes 1973 à Rétromobile en 2012

Moins célèbre mais tout aussi emblématique des années 70, la Peugeot 104 fait aussi partie des cinquantenaires à célébrer en 2022. D’autres françaises vont également passer une décennie : les Simca 1300/1500 et le coupé Bertone, deux très élégantes autos appréciées des connaisseurs franchissent le cap des 60 ans.

L’Alpine A110 originelle a également fait ses débuts en 1962, avant de connaître une carrière extraordinaire en course, couronnée par sa victoire au championnat du monde des rallyes 1973.

Plus près de nous, citons également la Citroën BX, qui revient sérieusement à la mode 40 ans après son lancement malgré des années de purgatoire et de quolibets. Il faut dire que ce modèle dessiné par Marcello Gandini a largement relancé son constructeur après des années de flottement consécutives à son rachat par Peugeot.

 

Les monstres sacrés à l’honneur

Parfois décrite comme la voiture la plus chère du monde, la Ferrari 250 GTO est en tout cas la plus adulée des Ferrari car considérée comme la dernière à avoir été à la fois une voiture de route et de course à succès. Produite à 36 exemplaires entre 1962 et 1963, elle a remporté trois championnats du monde GT tandis que sa silhouette dessinée par Pininfarina est connue dans le monde entier. L’auto est coutumière des rallyes anniversaires, mais il y a peu de chance de voir les 36 exemplaires, tous encore survivants, rassemblés. C’est également en 1962 que la greffe d’un V8 Ford a été entreprise dans une petite barquette anglaise, donnant naissance à une certaine AC Cobra, qui fut d’ailleurs une redoutable concurrente de la Ferrari. Dix ans plus tôt, c’est la Mercedes 300 SL papillon qui faisait ses premiers tours de roue, dans une stricte définition de course. Elle fut transformée deux ans plus tard en voiture de route pour satisfaire une clientèle américaine toujours friande de sportives exotiques. 

Une des voitures les plus adulée de l’histoire, la Ferrari 250 GTO est également née en 1962

La rivale de la GTO sur circuit, l’AC Cobra, est née la même année. Surpris au Tour Auto, deux exemplaires côte à côte, dont une Daytona

Déjà 70 ans pour la Mercedes 300 SL considérée par certains comme la première Supercar moderne

 

Les roadsters anglais en vedette

Deux roadsters anglais très collectionnés en France vont passer le cap des soixante ans en 2022. Il s’agit tout d’abord de la Triumph Spitfire, modèle bon marché reprenant la base de l’Herald, qui reste encore aujourd’hui la plus abordable des anglaises découvertes.

La fameuse MGB, le juste milieu par excellence pour le collectionneur, est aussi née en 1962. Produite jusqu’en 1980, elle a longtemps conservé le titre de roadster le plus produit de tous les temps avant l’arrivée de la Mazda MX5 et est devenue collectionnable dès la fin de sa production. Un événement est déjà programmé le 25 septembre en Grande Bretagne à Gaydon, devant le British Motor Museum.

La MGB roadster passe le cap des 60 ans. Elle est ici dotée d’un rare hard top Bermuda

 

 

Durant le même millésime furent également lancées les Alfa Giulia et Opel Kadett, deux autos emblématiques des années 60. Parmi les Youngtimers, deux autres modèles étrangers, qui deviennent d’ailleurs pour l’occasion des voitures anciennes à part entière, passent une nouvelle décade : il s’agit de la BMW Série 3 E30 et de la première génération d’Opel Corsa.

Bien entendu, cette liste n’a rien d’exhaustif. Elle annonce cependant une année 2022 riche en événements et en célébrations, pour le plus grand bonheur des collectionneurs.

Gran millésime, l’année 1962 a également vu la naissance de l’Alfa Romeo Giulia.

 

Date publication