Corps

235 000 spectateurs : événement phare de la célébration du centenaire des 24 heures du Mans, Le Mans Classic organisé par Peter Auto s’est déroulé du 29 juin au 2 août. Retro+ y était bien sûr présent pour rencontrer ses clients.

Qui a dit que la passion de l’automobile était morte ? A peine quatre semaines après la course qui a vu la victoire de Ferrari, le circuit des 24 Heures accueillait sur son long tracé routier Le Mans Classic, qui exceptionnellement n’a pas respecté l’intervalle de deux ans qui sépare chaque édition. Le centenaire de cette course mythique méritait bien cela et les spectateurs ont répondu présent : il fallait en être à tout prix cette année et les billets de spectateurs ont été épuisés bien avant la tenue de cette grande fête. Ils étaient 235 000, venus du monde entier, venus admirer 800 bolides s’affrontant sur la piste tandis que 9 200 voitures de collection ont été rassemblées par les clubs dans l’enceinte des circuits ! Des chiffres records auxquels il faut ajouter la présence de nombreux pilotes qui ont fait la légende du Mans : Henri Pescarolo mais aussi Gérard Larousse, Jean Ragnotti, Eric Hélary qui participa à la victoire de la Peugeot 905 en 1993, Andy Wallace vainqueur en 1988 sur Jaguar ou encore Jochen Mass, victorieux en 1989 au volant d’une Porsche 962.

Image
Gérard Larousse qui signe un autographe sur l’aileron de la Porsche 917 « Psychédélique » sur laquelle il a couru en 1970… C’est cela aussi Le Mans Classic
Image
Sur la prégrille, les pilotes de cette magnifique barquette OSCA MT4 de 1955
Image
Les raretés pullulaient au Mans Classic comme cette Iso Lele, fabriquée à seulement 285 exemplaires

Une parade exceptionnelle

Le spectacle était bien sûr sur la piste avec le programme traditionnel des courses historiques dont le coup d’envoi a été donné par le Tennisman Rafael Nadal le samedi. Six plateaux répartis par période s’affrontaient à raison de trois courses chacun. Elles se déroulaient y compris la nuit du samedi au dimanche, afin de revivre ces moments que seuls les 24 Heures sont capables de donner. Les spectateurs pouvaient se régaler dans les paddocks où les bolides faisaient l’objet des soins des mécaniciens, prêts selon les cas à déposer une transmission, réparer un circuit électrique et ajuster les réglages de carburateur, l’occasion de mettre en route les mécaniques pour le plus grand plaisir des oreilles. Le plateau le plus admiré était sans doute le 5 qui réunissait les prototypes et GT des années 60 : c’est là qu’on retrouvait les mythes entre les mythes que sont la Ford GT40 et la Porsche 917. On comptait trois exemplaires de la Porsche victorieuse en 1970 dont la fameuse LH Psychédélique, qui attirait tous les regards, tout comme l’un de ses pilotes, Gérard Larousse, qui en reprenait le volant, 53 ans après avoir mené l’auto à la deuxième place.

Pantagruélique, le programme de l’événement y ajoutait les fameuses courses « support » dont le très attendu plateau Endurance Racing Legends accueillant les spectaculaires Group C : Peugeot 905, Jaguar XJR-9, Porsche 962 C : autant de modèles victorieux durant les années 80 et 90. Porsche avait aussi droit à sa course dédiée réunissant ses modèles GT historiques depuis la 904 jusqu’à la 935 en passant par la 914/6 ou la 906.

Image
En préparation avant la course, cette Porsche 910 de 1967 et son pilote américain
Image
Alfa Romeo avait dépêché son chef d’œuvre : la 33 Stradale dessinée par Franco Scaglione
Image
Également présente, la 33 TT 12 à moteur 12 cylindres de 1975
Image
Incroyable mais vrai, Skoda a participé au Mans, mais pas avec cette 200 RS de 1974

Avant ces affrontements, plusieurs parades ont été organisées parmi lesquelles celle du centenaire, réunissant les voitures de la grande exposition organisée au Musée des 24 Heures. L’occasion de voir rouler d’authentiques voitures victorieuses : la Mazda 787B de 1991 et son extraordinaire moteur rotatif, la Rondeau M379B de 1980, la Porsche 917K de 1970, l’Alpine A442 de 1978, la Peugeot 905 ou encore la Matra 670B de 1972 pilotée par l’un de ceux qui a mené l’auto à la victoire, Henri Pescarolo lui-même. Un événement réellement exceptionnel, beaucoup des participantes ayant été dépêchées du monde entier.

75 Bentley d’avant-guerre réunies

Image
L’Amicale Tricyclecariste n’avait pas manqué l’événement et réuni une impressionnante collection de cyclecars des années 20

Autre événement dans l’événement, la course réservée aux Bentley d’avant-guerre organisée juste après la parade. Au total, 75 étaient au rendez-vous, soit la plupart des exemplaires de course survivants dans le monde. Auparavant, elles avaient défilé dans la ville et marqué l’arrêt devant la cathédrale, donnant le spectacle surréaliste de profusion d’un modèle rarissime.

9200 voitures de club

Le Mans Classic a également été l’occasion d’une vente fleuve organisée par Artcurial Motors qui a dispersé 153 lots dont quelques authentiques concurrentes de la course dont une De Tomaso Pantera ayant participé en 1994 qui a obtenu 306 344 €. Autres enchères remarquables, la Bugatti Veyron de 2007 partie à 1 358 800 €, l’Aston Martin Ulster de 1934, un modèle de course adjugé 1 013 200 €, ou encore une Maserati Ghibli SS 4900 Spyder remportée pour 596 000 €.

Image
La vente Artcurial Motors proposait notamment cette Porsche 962C classée troisième lors de l’édition 1990. Derrière, l’Aston Martin Ulster qui a dépassé le million d’euros

Le Mans Classic, c’était également une réunion titanesque de passionnés propriétaires des classiques les plus rares. La fédération des clubs Porsche avait ainsi rassemblé un véritable océan de Porsche soigneusement alignées par modèles et génération. De son côté, le Fiat Fan Club avait organisé une exposition consacrée au carrossier italien Moretti qui comprenait des exemplaires uniques. Les spécialistes les plus blasés pouvaient découvrir au détour de la piste Bugatti des modèles qu’ils n’avaient tout simplement jamais vus.

Image
Un océan de Porsche réuni par la fédération des clubs. Et encore ce ne sont là que les 911 SC et 3.2
Image
Le Fiat Fan Club rendait un magnifique hommage au carrossier Moretti

Comme si cela ne suffisait pas, les constructeurs avaient eux même puisé dans leurs réserves pour dépêcher les modèles les plus rares : Alfa Romeo exposait ainsi sa sculpturale 33 Stradale, Skoda plusieurs pièces de musées et BMW sa M3 GTR Art Car réalisée par Jeff Koons en 2010. De son côté, la FFVE avait préparé une remarquable exposition consacrée à la première année des 24 Heures du Mans. On y admirait des modèles ayant participé à cette édition 1923, pour la plupart de marques aujourd’hui disparues comme Bignan, Georges Irat ou Brasier : un plongée remarquable dans une mémoire centenaire.

Rétro+ ne pouvait passer à côté de cet événement, de loin le plus important de l’année pour les amateurs de voitures anciennes. Notre stand a accueilli durant quatre jours nos clients et nouveaux souscripteurs pour présenter leur offre d'assurance véhicule de collection : quel meilleur endroit pour créer le lien avec nos équipes ?

Image
Votre assureur préféré était bien présent au Mans Classic avec un stand dans le village des exposants
Image
L’équipe de Rétro+ toute prête à accueillir les clients

 

Image
Spectaculaire Maserati Tipo 61 Birdcage prête à rejoindre la prégrille
Image
Le coin des Combi et des Porsche avec au premier plan une réplique de la toute première Porsche Typ 64 de 1939
Image
L’esprit de la course habitait également les plus petit avec le plateau Little Big Mans composé de voitures d’enfant à moteur
Image
La FFVE a organisé une splendide exposition consacrée à la première année des 24 Heures en réunissant des autos similaires aux participantes de cette année-là, dont cette Georges Irat
Image
BMW avait également disposé un stand, qui accueillait notamment cette M3 GTR Art Car par Jeff Koons
Image
Très attendu le plateau des Endurance Racing Legends comptait notamment cette Jaguar XJR-9 semblable à celle qui a remporté la course en 1988
     

 

Titre
Obtenez dès-maintenant un devis adapté à votre situation
Corps

Vous connaîtrez le prix et conditions pour une assurance collection qui correspond à vos besoins et pourrez rouler assuré dans l'heure ou à la date de votre choix.

C'est simple et sans engagement !

Obtenir un devis en 3min

Écrit par Rétro+ Publié le

Consultez nos articles similaires

Véhicules de Collection 7 juin 2024

90 ans de Citroën Traction : toujours bien vivante

Lire l'article
Véhicules de Collection 6 juin 2024

Une étape de légende pour le Tour Auto 2024

Lire l'article
Actualités 6 juin 2024

"J’ai vu ma Porsche disparaître sous l’eau"

Lire l'article
1 — 3